Toulouse - Juillet 2013

Le sommet du mois de juin ce sont évidemment les ordinations, aussi avons-nous attendu cet événement avant d’écrire cette lettre qui, du coup, est légèrement en retard. Ce dont, je dois l’avouer, je n’ai pas reçu de plainte !!

Le mois de juin à Toulouse a été pluvieux, très pluvieux. Si bien que l’on s’est demandé pendant des semaines quel temps il ferait le 29 juin 2013. On était habitué à ce que chaque année les ordinations se déroulent sous une chaleur torride. Mais cette année qu’en serait-il ? Un jour il pleuvait, un jour le soleil chauffait ! Suspense ! Pleuvra ? Pleuvra pas ? Finalement non seulement il n’a pas plu, mais le temps fut particulièrement clément, ni trop chaud, ni trop froid. Le temps idéal.

Le frère Jean-Paul VESCO, évêque d’Oran, arrivé quelques jours à l’avance, a pu rencontrer personnellement chacun des frères ordinands. On rappelle qu’ont été ordonnés prêtres, les frères Jean LESPARRE (dont la santé laisse toujours à désirer, mais qui a bien tenu le coup), le frère Timothée LAGABRIELLE, le frère Patrick-Marie BOZO et le frère Thomas de GABORY (dont la maman venait malencontreusement de tomber, ce qui l’a privée d’être présente à l’ordination comme à la première messe de son fils).  Les frères Olivier-Marie CORRE, Louis d’HEROUVILLE et Miguel-Marie MASELLA ont été ordonnés diacres. 

De nombreux frères de tous les couvents de la Province avaient fait le déplacement : avec le frère Gilbert NARCISSE, prieur provincial, les prieurs des communautés qui recevront l’un des nouveaux ordonnés : le frère Yves BISTUE, prieur du couvent de Nice, qui recevra le frère Jean ; le frère Denis BISSUEL prieur du couvent de Marseille, qui recevra le frère Timothée ; le frère Rémy BERGERET, prieur du couvent de Montpellier, qui recevra le frère Patrick-Marie. Le frère Hugues-François ROVARINO, prieur de Bordeaux recevra les nouveaux profès arrivant de Marseille. Quant au frère Thomas, il reste à Toulouse.



Il ne faut pas oublier les chers frères tchèques : le frère Martin, Père Maître était là pour le frère Filip BOHAC qui sera ordonné prêtre le 7 juillet dans sa Province, et le  frère Gabriel MALICH qui sera ordonné diacre. Dès le dimanche, tous ces frères sont repartis dans leur Province. Ces frères tiennent un rôle important dans la communauté et des liens profonds se tissent avec eux d’année en année. Le frère Filip revient définitivement en Tchéquie, sa formation étant achevée. Il sera regretté ici. Les frères Gabriel, Justin et Hyacinthe reviendront à Toulouse en octobre pour terminer leurs études. Deux frères doivent arriver de Bordeaux.  Nous vous les présenterons lorsque nous les connaîtrons.

Inutile de dire que la cérémonie fut splendide, présidée par Mgr Jean-Luc Vesco dont c’était la première ordination ! Sa prédication a touché les cœurs par sa force et sa profondeur. Partant l’évangile de la fête des saints Pierre et Paul, il médita sur le prodigieux pouvoir que le Christ donne aux prêtres de délier et de lier des péchés.  « Et dans le doute, dit-il, ayez recours à la miséricorde pour délier. Et puis n’oubliez pas que vous êtes d’abord des frères, et des frères prêcheurs ! » Ce fut magnifique !




 Monseigneur Sarrabère, ancien évêque de Dax, avait tenu à être présent, et ce n’est pas sans émotion que fut évoquée l’ordination du regretté frère Elie-Pascal qu’il célébra dans cette église, il y a 24 ans. Je n’ai pas compté les prêtres, mais ils étaient une petite centaine, ce qui rendit particulièrement émouvante, lente et majestueuse, la cérémonie de l’imposition des mains de chaque prêtre sur la tête de chaque diacre.




Le frère Gabriel Malich, en attendant d’être lui-même ordonné diacre dans quelques jours, fit un efficace cérémoniaire. La chorale, dirigée de façon magistrale par notre ami Christophe Drumond, sur un magnifique programme de chants minutieusement choisis par les ordinands, emporta les cœurs vers le ciel. A l’orgue Maître Gilles Desrochers, brillant comme toujours, auprès duquel nous avons eu la joie de retrouver notre vieil ami Albert Calvayrac qui, avec ses 79 ans, a encore un fameux souffle à la trompette. Il fut pendant de nombreuses années professeur au Conservatoire de musique de Toulouse et il est venu si souvent, avec son fils, participer à nos liturgies des jours de fête.

Après la cérémonie et l’apéritif préparé par les fidèles de l’église, les invités ont été conviés à venir dans le parc. Les ordinands avaient fait appel à un traiteur assez original : l’abbé Pierre Pradel qui, tout en étant curé de plusieurs paroisses, a le génie d’organiser de gigantesques paellas. Il faut voir avec quel art, les paellas se sont succédées, confectionnées sous les yeux des convives dans de grande poêles disposées au bord de la prairie. Au dessert de non moins énormes éclairs au chocolat ! Et pour finir, la communauté avec ceux qui en avaient encore le goût et la force, clôturèrent la journée par le chant des Complies.

        fr Alain Quilici, op

 

Chronique du couvent de Toulouse

Pour la version complète de la chronique du couvent de Toulouse (nouvelles, témoignages, apostolats, photos),  reportez-vous à la lettre mensuelle qui parait tous les 25 du mois sur le site du couvent-paroisse de Rangueil : http://toulouse.dominicains.com

Annonces