Prier 15 jours avec le P Lagrange

Par le frère Manuel Rivero OP, vice-postulateur de la cause de béatification du P. Lagrange. Ed. Nouvelle Cité, 2008.

À la recherche de l'intelligence de la foi, le chrétien se heurte à deux obstacles : le fondamentalisme et le relativisme. Au XIXe siècle, face au modernisme rationaliste et au traditionalisme piétiste, le père Marie-Joseph Lagrange, dominicain, a oeuvré pour dépasser la politique du «tout ou rien» par un effort d'interprétation critique de la Bible.

 


Habité par un goût passionné des Saintes Écritures, il a consacré sa vie à mettre en lumière la dimension surnaturelle de la Révélation biblique - «pour le salut des âmes» - à travers l'étude et l'enseignement.

 


Innovateur et pionnier, avant tout religieux loyal et obéissant, il a souffert des incompréhensions et des attaques alors qu'il ne cherchait qu'à servir fidèlement l'Église, sa Mère. Sa vie spirituelle décrite dans son Journal, manifeste sa piété mariale envers la Vierge Immaculée, vénérée quotidiennement dans la prière du rosaire.

 


Fondateur de l'École biblique de Jérusalem en 1890 ainsi que de la Revue biblique, le père Lagrange est appelé «le nouveau saint Jérôme» pour la profondeur et l'ampleur de ses commentaires de la Parole de Dieu. La Bible de Jérusalem, publiée par l'École biblique, figure parmi les fruits posthumes de son oeuvre. Sa cause de béatification est en cours.


Témoignages sur le père Lagrange reçus par le frère Manuel Rivero à l’occasion de la publication de son livre

J’ai grand plaisir à recevoir « Prier 15 jours avec le P. Lagrange ». C’est à travers les écrits du P. Montagnes que j’ai découvert et aimé tout à la fois ce religieux, spirituel et exégète. Me trouvant à Jérusalem, il y a trois mois, je me suis recueilli profondément sur sa dalle, suppliant la Vierge Marie de nous le montrer un jour « bienheureux ». Cardinal Roger Etchegaray, le 7 octobre 2008, fête de D-N. du Rosaire.

Merci de l’envoi de « Prier 15 jours avec le Père Lagrange ». Je ne doute pas qu’il va m’apporter des lumières sur cette personnalité hors du commun et qui a tellement contribué à permettre une lecture renouvelée de la Bible où spiritualité et science exégétique sont en dialogue au service de la Mission de l’Eglise dans la Tradition des apôtres. Merci d’avoir écrit ce petit livre qui fera un grand bien. Mgr. Gilbert Aubry, évêque de La Réunion.

Le père Lagrange a du être heureux du dernier synode sur la Parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Eglise. Mgr. Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne, assistant au Synode sur la parole de Dieu (Rome, octobre 2008)

Je te transmets tous mes vœux pour que cet ouvrage puisse contribuer à faire avancer la cause de béatification du père Lagrange. Mgr. Jean-Michel di Falco Leandri, évêque de Gap.

Je suis heureux que mes travaux sur le P. Lagrange vous aient rendu quelques services. Cette époque d’il y a près de vingt ans fut pour moi des plus intéressantes. Non seulement par la confiance de votre Ordre, mais pour les confirmations que j’ai reçues comme exégète d’un des maîtres les plus grands du siècle dernier. Comme vice-postulateur, vous aurez du travail et beaucoup, comme moi, comptent sur vous pour faire progresser le procès. Il serait temps que, dans l’Eglise, on reconnaisse l’importance pour la foi et la charité, de la recherche scientifique en exégèse. Père Maurice GILBERT, s.j. Recteur de l’Institut Biblique de Jérusalem.

Annonces